Historique

Planfoy, situé à 6km au sud de Saint-Etienne dans leParc Naturel Régional du Pilat fut longtemps rattaché à la Grand'Eglise de Saint-Etienne ; puis, ce lieu-dit comme le Guizay devient un hameau de Saint- Genest-Malifaux, situé entre les deux vallées du Furan et du Furet où sur les bords s'établirent les forges des Molières qui fabriquaient de la coutellerie. Le territoire qui constitue aujourd'hui la commune a été pris sur les trois paroisses de Saint-Etienne, Saint-Genest- Malifaux et Rochetaillée. C'est en 1654 que Hugues Badol de Forcieu, baron de Rochetaillée, achète le domaine de Planfoy.

En 1803, commence la construction de la route de Saint-Etienne à la Vallée du Rhône traversant Planfoy de mi-côte. Achevée en 1832, elle aura permis de donner au pays une animation qui va s'intensifier avec la circulation.

En 1830, Planfoy qui appartenait au départ à Saint-Etienne puis à Saint-Genest- Malifaux, demande à être érigé en commune. Mais ce n'est que le 23 mai 1863 qu'une loi créa la commune de Planfoy.

En 1859, un décret décide la captation des eaux du Furan pour en faire un barrage destiné à alimenter en eau la ville de Saint-Etienne. Les travaux commencèrent de suite jusqu'en 1866 date de l'inauguration du Gouffre d'Enfer. Ce barrage se révéla insuffisant et en 1872 on construisit le Pas de Rio.

Au niveau paroissial, Planfoy dépendait de la paroisse de Saint-Etienne, compte tenu de la distance, il était difficile pour les habitants de remplir leurs devoirs religieux. L'autorité diocésaine décide alors la construction d'une chapelle de secours en 1658 à Planfoy sur un terrain donné par Hugues de Rochetaillée, ce fut la première église qui devint paroisse en 1822. En 1872, fut construite l'église actuelle de Planfoy.

 

L'origine du nom 'Planfoy' proviendrait de plantations de fayards, nom du hêtre dans cette région où il fut abondant autrefois.

Aux 18ème, 19ème et 20ème siècles, la vie économique du village se stabilise avec ses 40 cultivateurs, 21 passementiers, 2 boulangers, bouchers et menuisiers. En 1927, c'est l'arrivée de l'électricité, auparavant comme ailleurs, les habitants utilisaient des lampes à pétrole ou s'éclairaient avec le 'crézieu' (l'ancêtre de la lampe à pétrole). En 1932, l'eau fait son apparition au village et en 1966 au Guizay.

Vers les années 1980, s'amorce un déclin dans les professions traditionnelles du village telles que les passementiers notamment. Puis on assiste à un retour des citadins vers la campagne, deux lotissements apparaissent, les deux écoles sont composées de plus de 80 enfants et beaucoup de résidences secondaires sont devenues des résidences principales. Depuis le 01/01/2004, la commune de Planfoy fait partie de la Communauté de Communes des Monts du Pilat.

Photos d'hier & d'aujourd'hui

Diaporamas....
C'est dans la 'Côte de Planfoy' qu'eut lieu la première course automobile en 1899 et, pendant plusieurs années, de nombreux cyclistes de tous âges ont participé à la journée vélocio.
 
La vallée du Furet et la route nationale partagent la commune de Planfoy. A l'Est, le bourg (alt. 967m regroupe autour de son église de belles maisons de pierre. A l'Ouest, le Guizay (alt. 900m) vaste plateau, est bien connu pour son Sacré-Coeur situé dans l'axe de la grand'rue de Saint-Etienne.
Le Guizay et le bourg sont le point de départ de belles promenades sur des sentiers balisés ne présentant pas de difficultés particulières.
Vous pourrez apprécier, au hasard des chemins, des points de vue sur Rochetaillée et son château féodal, sur la vallée boisée des barrages construits sur le Furan, sur la vallée plus aride du barrage de l'Ondenon.
La Chanson de Planfoy
Un coup de vent dans les grands bois de Planfoy

paroles et musique de L. DORNA


1er couplet
Loin de la fièvre de la ville
Blotti dans l'ombre des grands bois
Il est un village tranquille
Où règne l'esprit d'autrefois
C'est Planfoy, bourgade accueillante
Dont les fils ardents au labeur
Ont le cœur grand, l'âme vaillante
Le rire franc, la bonne humeur


Refrain
Planfoy, nous aimons tes montagnes
Nous aimons tes grandes forêts
Nous aimons tes vertes campagnes
Où règne le calme et la paix
Le carillon de ton clocher
Et le tic tac de tes métiers
Chanson charmante, qui nous enchante
Et nous remplit d'un doux émoi
Pays de labeur et de foi
Planfoy, Planfoy



2ème couplet
Au cher pays comme on s'attache!
Passementier, Cultivateur,
Chacun de nous remplit la tâche
Que lui donna le Créateur,
Et le cœur rempli d'espérance
Attendant l'avenir meilleur.
On bénit Dieu dans la souffrance
On bénit Dieu dans le bonheur


3ème couplet
Le citadin qui fait son gîte
A l'ombre de notre clocher,
Chez nous est un ami bien vite
Il n'est plus pour nous un étranger.
Et vraiment ! c'est bien une chance
De trouver tout près de chez soir
Un des plus joli coin de France
Et ce joli coin c'est Planfoy.

4ème couplet
Nous avons tous la gaîté franche
Nous savons rire de bon cœur.
Après la Messe le Dimanche
Nous entourons notre Pasteur,
Et s'il faut visiter sa cave
Et s'il faut déguster son vin
Il trouve toujours ici un brave
Pour lui donner un coup de main!


5ème couplet

Pour animer toutes nos fêtes
Et chaque événement local
Pour mettre de la joie en tête
On a l'ensemble musical
Admirez sa belle prestance
Écoutez ses accents joyeux
Et convenez qu'à l'évidence
Ailleurs, il n'y a rien de mieux.
Powered by fAArOO